« Expresso » (Portugal), 20 novembre 2019

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Dans le pays d’Hergé, j’ai trouvé un trésor, Les Damnés de la Commune (Éditions Delcourt).

Les Damnés de la Commune est un livre époustouflant de Raphaël Meyssan : trois tomes dans une édition de luxe réunis dans un coffret qui racontent l’histoire de la commune de Paris par le biais de gravures d’époque. L’auteur a réuni des centaines, des milliers de gravures – publiées à partir de 1871 – et les a transformées en planches graphiques organisées chronologiquement pour raconter l’histoire de la Semaine sanglante. Le texte est divertissant et les images nous montrent comment l’époque se voyait elle-même. Il s’agit d’une trilogie remarquable, publiée entre 2017 et 2019 et qui mériterait d’être traduite en portugais.

Vítor Matos

 

 

Version originale

Na terra de Hergé, encontrei um tesouro, Les Damnés de la Commune (Editions Delcourt).

Les Damnés de la Commune é um trabalho avassalador : três volumes de luxo reunidos numa caixa, da autoria de Raphael Meyssan, e que contam a história da comuna de Paris através de gravuras da época. Ou seja, o autor reuniu centenas ou milhares de gravuras – publicadas a partir de 1871 – e transformadas em pranchas e vinhetas que através de uma narrativa com sentido cronológico nos contam a história que acaba na “semana sangrenta”. Se o texto pode ser uma recriação, as imagens mostram-nos como a própria época se via a si mesma. Trata-se de uma triologia notável, publicada entre 2017 e 2019 que merecia tradução em português.

Vítor Matos, Editor de política

 

 

(L’article de Vítor Matos, à lire dans Expresso du 20 novembre 2019)

Articles (voir plus)

Revue de presse (voir plus)

Hors Série : Ludivine Bantigny invite Michèle Audin et Raphaël Meyssan

Dialogue pour le site d’entretiens filmés issus d’Arrêt sur images, le 9 novembre 2019.

« La Nouvelle République » du 20 novembre 2019

BD Boum 2019 : « La bande dessinée est un médium porteur »