« Les Damnés de la Commune » de Raphaël Meyssan

Première et deuxième parties : À la recherche de Lavalette et Ceux qui n’étaient rien

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Deuxième partie : Ceux qui n’étaient rien
(144 pages, éditions Delcourt, mars 2019)

« Mars 1871. La Commune de Paris est proclamée devant l’Hôtel de Ville. Une étrange révolution débute dans laquelle ceux qui prennent le pouvoir commencent par le rendre en organisant des élections. Personne n’imagine que tout finira dans un bain de sang soixante-douze jours plus tard… »

 

Première partie : À la recherche de Lavalette
(144 pages, éditions Delcourt, novembre 2017)

« Qui est Lavalette ? Il a habité mon immeuble, il y a un siècle et demi, en pleine Commune de Paris. Je suis parti à la recherche de ce voisin communard, guettant ses traces dans de vieux livres et des archives endormies. Dans mon enquête, j’ai croisé Victorine. Son témoignage bouleversant m’a accompagné, me dévoilant peu à peu les années de tourments qui ont conduit à la révolution de 1871. »

 

Entièrement réalisé avec des gravures issues de journaux et de livres du XIXe siècle, ce roman graphique nous révèle la vision que l’époque avait d’elle-même.

 

Pour aller plus loin :
—  Lire le premier chapitre en ligne de la première partie
—  Regarder la vidéo de présentation
—  Découvrir la revue de presse
—  Entrer dans l’atelier avec l’analyse de quelques planches

Articles (voir plus)

Vidéo : impression du tome 2

Revue de presse (voir plus)

Une analyse des ouvrages de Michèle Audin et de Raphaël Meyssan sur la Commune

François Vanoosthuyse, professeur de littérature du XIXe siècle, s’est penché sur le roman de Michèle Audin Comme une rivière bleue et sur Les Damnés de la Commune, dans Le Magasin du XIXe siècle, revue de la Société des (...)

Entretien dans « Les Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique »

Article et entretien réalisés par Jean-François Wagniart, avril-juin 2018.

Un entretien sur RCF Loiret

J’étais invité sur RCF pour parler des Damnés de la Commune, le 26 juin 2018.

Une critique dans « La Commune »

Jean-Louis Robert a signé une belle critique dans le bulletin de l’association des Amies et Amis de la Commune.

Une critique sur le site « Bruce Lit »

Patrick Faivre a écrit une critique très précise et documentée sur le blog BD, le 18 mai 2018.

Un entretien dans « Zibeline »

Le mensuel culturel du Sud-Est consacre deux belles pages aux Damnés de la Commune dans son numéro de mai 2018.