Une critique de Stanislas Claude dans « Publikart »

Stanislas Claude a écrit une belle critique sur Les Damnés de la Commune dans Publikart, le 13 janvier 2018.

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Incroyable BD « Les Damnés de la Commune » (Delcourt)

Le tome 1 des Damnés de la Commune s’intitule À la recherche de Lavalette. Le narrateur de notre temps entreprend des recherches pour savoir qui était ce voisin un siècle auparavant, contemporain de la guerre franco-prussienne de 1870 et qui a participé à l’établissement de la Commune de Paris après bien des péripéties. L’intrigue de ce volume suit la chronologie des faits réels entre les prémices de la guerre jusqu’à la proclamation de la Commune en passant par le désastre de Sedan en 1870 et le tumulte politique qui l’a suivi. Les dessins de l’ouvrage sont des gravure d’époque aux traits ciselés et à la précision d’orfèvre. Le Paris de l’époque revit, sans Tour Eiffel ni Sacré-Cœur. Le résultat est une lecture qui ravira les fans d’histoire et d’aventures nichées au creux de la grande Histoire. Une prouesse autant qu’un tour de force, en tout cas un merveilleux cadeau de Noël !

Un retour vers le futur historique

Les premières pages des Damnés de la Commune laissent perplexe. Le narrateur cherche à en savoir plus sur le dénommé Lavalette sans qu’on sache vraiment s’il s’agit d’un contemporain ou d’un être issu de l’espace temps. Les dessins sous forme de gravures font un pont entre l’époque actuelle et 1870 avec une double narration qui évolue en parallèle. D’un côté, le narrateur recherche Lavalette et se concentre sur une Victorine elle aussi plongée dans une époque de changements. Au fur et à mesure des découvertes, on voit défiler des évènements qui se raccrochent à la locomotive des circonstances véridiques. Un Napoléon III vieillissant se laisse embarquer dans un conflit avec la Prusse de Bismarck en pleine ascension sur la scène continentale. Alors qu’il croit couper l’herbe sous le pied des mouvements contestataires alors en plein essor à Paris tout en disposant facilement de son encombrant voisin, l’aventure tourne au désastre jusqu’à ce que les Prussiens défilent sur les Champs-Élysées sous les yeux médusés des Parisiens courroucés. La chute de l’Empire s’accompagne de manœuvres politiques pour décider de l’avènement de la République ou de la restauration de la monarchie. La BD se dévore littéralement tant le rythme y est soutenu et l’Histoire totalement respectée, jusqu’à bousculer les certitudes sur une époque qui ressemble en de nombreux points à la nôtre. Défiance grandissante envers les gouvernants, organisation d’une opposition issue du peuple et face à face grandissant... quand le peuple prend les choses en main, les choses changent !

Les Damnés de la Commune ressemble à un cours d’histoire ludique et passionnant. Une bande dessinée à découvrir absolument pour se plonger dans une aventure à visage humain, sans super héros mais pas sans suspense. Vivement le tome 2 !

(La critique de Stanislas Claude sur Les Damnés de la Commune de Raphaël Meyssan, à lire dans Publikart du 13 janvier 2018)

Articles (voir plus)

Agenda des rencontres et dédicaces

Saint-Denis, Aubervilliers, Angoulême, Paris, Blois, Vendôme, Levallois...

Dans l’atelier

Analyse de quelques planches

Vidéo de présentation

Trois minutes pour découvrir « Les Damnés de la Commune »

Revue de presse (voir plus)

Une critique sur « La Cliothèque »

Frédéric Stévenot a rédigé une critique des Damnés de la Commune, le 10 février 2018, pour le site des Clionautes, qui rassemble des enseignants en histoire et géographie.

Une critique sur « Daily Mars »

Doumé Nikoni a écrit une critique sur Les Damnés de la Commune, le 27 février 2018.

Entretien de Raphaël Meyssan dans « Archivistes ! »

Dans un entretien avec le journal de l’Association des archivistes français (AAF) de janvier-mars 2018, je parle du rôle central des archives dans l’écriture et la narration des Damnés de la Commune.

Cynthia Rose, « The Comics Journal » (États-Unis)

Cynthia Rose a choisi Les Damnés de la Commune parmi les meilleurs livres de l’année 2017 dans The Comics Journal, du 2 janvier 2018.

Entretien avec Raphaël Meyssan sur RCF

Un entretien de vingt-cinq minutes dans l’émission de Michel Bonnet « Le kiosque à BD » sur Radios chrétiennes francophones (RCF), le 23 janvier 2018.

« Dernières Nouvelles d’Alsace », 6 janvier 2018

Serge Hartmann signe une critique des Damnés de la Commune dans le quotidien Dernières Nouvelles d’Alsace.