« Belleville en BD » à la librairie Le Genre urbain

Rencontre avec des auteurs de bande dessinée du quartier à la librairie de Belleville, le 29 juin 2019.

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter

La librairie Le Genre urbain a organisé une belle journée pour rencontrer les auteurs bellevillois :

—  Farid Boudjelal (La Présidente, Mémé d’Arménie - Éditions Les Arènes, Futuropolis)
—  Patrick Cohen (Journal d’un animateur aux studios Idéfix - Tartamudo Editions
—  Fabien Doulut (La Sagesse du grand aigle - Éditions Le Buveur d’encre)
—  Ulysse Gry et Gaspard Gry (Un monde en pièce - Presque Lune éditions)
—  Johann G. Louis (Fréhel - Nada éditions)
—  Raphaël Meyssan (Les Damnés de la Commune - Éditions Delcourt)
—  Emmanuelle Teyras et Maxime Poisot (Un Clou dans le bec - Éditions Marabout/marabullles)
—  Lolita Séchan (Les Brumes de Sapa - Éditions Delcourt)

« Belleville en BD » à la librairie Le Genre urbain

 

 

Le Genre urbain avait aussi participé à la soirée de lancement du premier tome des Les Damnés de la Commune que j’ai eu le plaisir d’organiser dans l’immeuble de Belleville où toute cette histoire a commencé. Nous avons aussi fait une rencontre-débat à la librairie avec l’historien Pierre Serna. Et c’est toujours dans cette belle librairie que nous avons fait le lancement du deuxième tome.

https://www.youtube.com/embed/xS1T6Ffk2pA
« La minute urbaine » : Léa Pradel, libraire au Genre urbain, présente le deuxième tome des {Damnés de la Commune}

Articles (voir plus)

Revue de presse (voir plus)

« Dernières Nouvelles d’Alsace », 6 mai 2019

Une très belle critique de Serge Hartmann dans le quotidien alsacien.

Le Maitron, 30 septembre 2019

Julien Lucchini nous fait plonger dans le dictionnaire biographique Le Maitron à travers les personnes rencontrées dans le roman graphique Les Damnés de la Commune.

« L’Humanité » du 24 septembre 2019

L’historien Pierre Serna signe une magnifique analyse du deuxième tome des Damnés de la Commune, dans laquelle il étudie tant la forme graphique que la structure narrative et souligne la nouveauté historique apportée par (...)