Une critique dans « Notes bibliographiques »

Le journal de l’Union nationale culture et bibliothèques pour tous (UNCBPT) consacre un article aux Damnés de la Commune dans son numéro de mai 2018.

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Gilbert Lavalette était logé à la fin de règne de Napoléon III, dans le même immeuble que l’auteur de cet album dont les recherches sur son voisin d’alors sont le fil rouge d’une enquête passionnée sur la période de la Commune. Ses investigations partent de 1860, alors que les récriminations grandissent contre l’Empereur. Avec obstination, il fouille les archives disponibles à Paris et découvre les souvenirs de Victorine B qui décrit la vie quotidienne, misérable mais fière, du petit peuple parisien. Ce témoignage lui permet d’apporter à son récit une dimension humaine et sensible.

On suit les premières manifestations, les répressions, la haine contre la Prusse, Sedan, la défaite. Vient ensuite l’instauration de la République, le siège de Paris et la famine puis le début de la Commune, jusqu’à l’affaire des canons de Montmartre et la sédition des soldats « versaillais ».

Astucieux, l’auteur a préféré, plutôt que de dessiner, utiliser les trésors constitués par les images et gravures qui alimentaient les documents officiels ou les gazettes de l’époque. Réalisées sur le moment par des artistes ayant vécu les faits, elles apportent aux excellents textes qui racontent ici l’Histoire, la grande avec ses événements dramatiques, et la petite, celle des petites gens, une authenticité et une fraicheur étonnantes que l’on retrouvera avec grand plaisir dans le prochain tome.

VH et DL.

Articles (voir plus)

Revue de presse (voir plus)

« Dernières Nouvelles d’Alsace », 6 mai 2019

Une très belle critique de Serge Hartmann dans le quotidien alsacien.

Le Maitron, 30 septembre 2019

Julien Lucchini nous fait plonger dans le dictionnaire biographique Le Maitron à travers les personnes rencontrées dans le roman graphique Les Damnés de la Commune.

« L’Humanité » du 24 septembre 2019

L’historien Pierre Serna signe une magnifique analyse du deuxième tome des Damnés de la Commune, dans laquelle il étudie tant la forme graphique que la structure narrative et souligne la nouveauté historique apportée par (...)