« L’Obs » du 30 mai 2019

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

 

 

LES DAMNÉS DE LA COMMUNE, TOME 2 : CEUX QUI N’ÉTAIENT RIEN, PAR RAPHAËL MEYSSAN, Delcourt, 143 p., 23,95 euros.

Avec cet album, nous faisons un bond d’un siècle et demi en arrière pour nous retrouver dans le Paris révolutionnaire de 1871. L’auteur enquête sur Victorine et Lavalette, deux habitants de l’est de la capitale, qui participèrent réellement au soulèvement et à son éphémère gouvernance populaire, réprimée dans le sang.
Pour mettre en image sa trilogie, Raphaël Meyssan a eu l’idée géniale d’utiliser uniquement des gravures du XIXe siècle. Ces illustrations en noir et blanc montrent la façon dont l’époque se voyait. Et on s’y croirait !

Laure Marchand

Articles (voir plus)

Revue de presse (voir plus)

Hors Série : Ludivine Bantigny invite Michèle Audin et Raphaël Meyssan

Dialogue pour le site d’entretiens filmés issus d’Arrêt sur images, le 9 novembre 2019.

« La Nouvelle République » du 20 novembre 2019

BD Boum 2019 : « La bande dessinée est un médium porteur »