Critique et entretien vidéo dans « Cases d’Histoire »

Stéphane Dubreil a réalisé un entretien vidéo de vingt-cinq minutes pour « Cases d’Histoire », le 29 novembre 2017.

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter

 

Consulter l’article et voir la vidéo sur « Cases d’Histoire »

 

 

« Les éditions Delcourt viennent de publier un incroyable album de bande dessinée réalisé à partir d’images historiques et de textes de l’époque de la Commune de Paris (1871). Raphaël Meyssan, auteur de cet ovni éditorial, entre livre expérimental, enquête policière et récit historique très documenté, nous donne les clés pour rentrer dans son travail.

Il y a 6 ans, Raphaël Meyssan découvre qu’un communard nommé Lavalette a habité au même endroit que lui. Fasciné, il décide de partir à la recherche de cet homme avec qui il partage le même espace, à 140 ans de distance. Cette plongée dans les archives lui fait découvrir l’extraordinaire patrimoine visuel de la seconde moitié du XIXe siècle. Tirées de journaux ou de livres illustrés, 15 000 gravures en noir et blanc deviennent le matériau d’une véritable bande dessinée historique. On suit deux personnages réels, Lavalette et Victorine. Le premier est l’objet d’une enquête car Lavalette n’est connu que par quelques archives éparses, la seconde est une femme, une ouvrière modeste qui a décrit sa vie difficile dans Paris insurgé dans un livre remarquable. Cet album n’est pas seulement la biographie croisée de ces deux personnages, ce premier volume raconte en détail les débuts de l’insurrection qui suit la défaite des armées de Napoléon III et l’encerclement de la capitale, la naissance de la République ou les débats qui agitent l’Assemblée nationale réfugiée à Bordeaux.

Si toute l’histoire est racontée avec des images créées au XIXe siècle mais retravaillées par Raphaël Meyssan, tous les dialogues sont eux réalisés en partant de textes, de journaux et de débats publiés en 1870 et 1871.

Inconnu du monde la bande dessinée, Raphaël Meyssan est un auteur de BD qui ne dessine pas. Il nous a accordé un entretien dans lequel il raconte sa démarche et sa façon de travailler. »

Stéphane Dubreil

Les Damnés de la Commune, tome 1 À la recherche de Lavalette, Raphaël Meyssan (auteur), éditions Delcourt, 144 pages, 23,95 €

Articles (voir plus)

Dans l’atelier

Analyse de quelques planches

Revue de presse (voir plus)

Un entretien sur RCF Loiret

J’étais invité sur RCF pour parler des Damnés de la Commune, le 26 juin 2018.

Une critique dans « La Commune »

Jean-Louis Robert a signé une belle critique dans le bulletin de l’association des Amies et Amis de la Commune.

Une critique sur le site « Bruce Lit »

Patrick Faivre a écrit une critique très précise et documentée sur le blog BD, le 18 mai 2018.

Un entretien dans « Zibeline »

Le mensuel culturel du Sud-Est consacre deux belles pages aux Damnés de la Commune dans son numéro de mai 2018.

Une critique dans « Notes bibliographiques »

Le journal de l’Union nationale culture et bibliothèques pour tous (UNCBPT) consacre un article aux Damnés de la Commune dans son numéro de mai 2018.