« L’Histoire », janvier 2018

Pascal Ory signe un très bel article sur Les Damnés de la Commune dans la revue L’Histoire de janvier 2018.

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Extraits :

«  Les Damnés de la Commune est un superbe livre noir et blanc aux images pleines de bruit et de fureur, aux cadrages variés, ordonnées en un montage savant, très dynamique, et pourtant l’auteur n’est pas un « dessinateur » ; c’est un « graphiste ». C’est-à-dire qu’aucune des images de ces quelques 140 pages grand format n’est, au sens traditionnel du mot, son œuvre. Pourtant l’ensemble est incontestablement une création remarquable. »

« Passionné d’histoire et amateur d’imagerie, l’auteur est à la tête d’une impressionnante collection d’estampes et de périodiques illustrés. Il a puisé dans cette richesse pour faire remonter à la surface les images de l’« Année terrible », empruntées ici au Monde illustré, là à l’Illustrated London News, à moins que ce ne soit à une édition des Misérables ou des Mystères de Paris. Elles lui permettent de nous raconter trois destins qui s’entrecroisent, à un siècle et demi de distance : celui de Lavalette, celui de Victorine et celui de Raphaël Meyssan lui-même. »

« Lavalette est un communard, un gazier bellevillois, membre du Comité central de la garde nationale, premier organe dirigeant de l’insurrection. Victorine est une communarde, connue par un livre de mémoires publié en 1909, peut-être un peu réécrit par son compagnon, le libraire anarchiste Gustave Brocher. Raphaël Meyssan, quand à lui, se raconte – et c’est la plus grande originalité de ce livre – rêvant devant les images anciennes au point d’être aspiré par elles, cherchant à tâtons les traces laissées par Lavalette – le 6, rue Lesage où vécu celui-ci est aujourd’hui le lieu d’habitation de l’auteur –, jusqu’à découvrir sa tombe, inconnue des historiens, au cimetière de Bagneux. Outre les 15 000 documents qu’il a numérisés, il se plonge dans la mémoire communarde, cite Louise Michel ou Félix Pyat et n’oublie pas de donner pour finir la liste complète des références de ses emprunts. »

(Les Damnés de la Commune de Raphaël Meyssan : lire l’article de Pascal Ory dans la revue L’Histoire de janvier 2018.)

Articles (voir plus)

Agenda des rencontres et dédicaces

Saint-Denis, Aubervilliers, Angoulême, Paris, Blois, Vendôme, Levallois...

Dans l’atelier

Analyse de quelques planches

Vidéo de présentation

Trois minutes pour découvrir « Les Damnés de la Commune »

Revue de presse (voir plus)

Une critique sur « La Cliothèque »

Frédéric Stévenot a rédigé une critique des Damnés de la Commune, le 10 février 2018, pour le site des Clionautes, qui rassemble des enseignants en histoire et géographie.

Une critique sur « Daily Mars »

Doumé Nikoni a écrit une critique sur Les Damnés de la Commune, le 27 février 2018.

Entretien de Raphaël Meyssan dans « Archivistes ! »

Dans un entretien avec le journal de l’Association des archivistes français (AAF) de janvier-mars 2018, je parle du rôle central des archives dans l’écriture et la narration des Damnés de la Commune.

Cynthia Rose, « The Comics Journal » (États-Unis)

Cynthia Rose a choisi Les Damnés de la Commune parmi les meilleurs livres de l’année 2017 dans The Comics Journal, du 2 janvier 2018.

Entretien avec Raphaël Meyssan sur RCF

Un entretien de vingt-cinq minutes dans l’émission de Michel Bonnet « Le kiosque à BD » sur Radios chrétiennes francophones (RCF), le 23 janvier 2018.

« Dernières Nouvelles d’Alsace », 6 janvier 2018

Serge Hartmann signe une critique des Damnés de la Commune dans le quotidien Dernières Nouvelles d’Alsace.