Augustin Trapenard parle des « Damnés de la Commune » sur Canal+

Émission « 21 cm de plus », du 21 avril 2019.

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Augustin Trapenard, « 21 cm de plus », Canal+, 21 avril 2019

 

 

Augustin Trapenard : « Et si un personnage historique avait habité dans votre immeuble ? Pas Robespierre ni Clemenceau, non. Un homme politique injustement tombé dans l’oubli. Son principal fait d’armes : avoir participé, en première ligne, à une révolution ambitieuse, méconnue, particulièrement sanglante, la Commune de Paris en 1871.

Ce mystérieux voisin, Raphaël Meyssan a essayé de retrouver sa trace et il nous raconte son enquête dans une trilogie palpitante : Les Damnés de la Commune.

Pendant six ans, il a épluché les archives de la police, consulté les journaux de l’époque, relu Victor Hugo et Karl Marx pour rassembler la matière nécessaire à la fabrication d’une BD. Seulement, il y a un problème : Raphaël Meyssan est graphiste et il ne sait pas dessiner. Qu’à cela ne tienne ! Il va numériser près de quinze mille gravures de l’insurrection, des meetings politiques houleux aux scènes de mitrailles, les ré-agencer, les recadrer aussi, pour réécrire une page de la grande histoire mélangée à la petite.

Alors, vous allez me dire : « la Commune a déjà inspiré un grand nom de la BD, Tardi, avec Le Cris du Peuple. » Mais la prouesse, ici, tient à l’art de sublimer la source, de faire du matériau brut un matériau parlant. Raphaël Meyssan confronte les versions des uns et des autres, opère de savantes retouches d’images pour expliquer des enjeux politiques complexes. Mais surtout il manie l’humour, sans déformer la vérité historique. Adolphe Thiers et ses généraux prennent la poussière ? Collez leur une bulle truculente et glissez dans leur bouche des mots d’aujourd’hui. C’est parfois plus efficace qu’un grand discours.

Les Damnés de la Commune de Raphaël Meyssan, c’est publié chez Delcourt. Le deuxième tome vient de sortir. On attend le dernier pour la fin de l’année.

Vous ne mesurez pas à quel point c’est documenté. »

(Voir la vidéo de « 21 cm de plus » du 21 avril 2019 sur Canal+.)

Articles (voir plus)

Revue de presse (voir plus)

Hors Série : Ludivine Bantigny invite Michèle Audin et Raphaël Meyssan

Dialogue pour le site d’entretiens filmés issus d’Arrêt sur images, le 9 novembre 2019.

« La Nouvelle République » du 20 novembre 2019

BD Boum 2019 : « La bande dessinée est un médium porteur »