Biographie de Raphaël Meyssan

Imprimer Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Portrait de Raphaël Meyssan

Raphaël Meyssan est né le 3 octobre 1976. Il a grandi à Orléans puis a fait des études de sciences politiques à l’université de Vincennes à Saint-Denis. Graphiste depuis plus de quinze ans, il a choisi d’être indépendant et de travailler dans le domaine non-commercial. Ses clients sont des personnes qui ont des choses à dire et non à vendre : artistes, chercheurs, psychanalystes, archivistes...

C’est au contact de ces derniers qu’est née l’idée d’une enquête dans les archives sur son voisin communard. Elle prend forme dans Les Damnés de la Commune, qui est son premier roman graphique. Il a passé huit années à la réalisation de cette enquête et à rassembler l’iconographie utilisée dans les près des cinq cents pages que représentent les trois volumes de cette histoire.

Son travail s’inscrit dans le chemin ouvert par la BD reportage de Joe Sacco ou d’Étienne Davodeau et s’inspire de romans graphiques plus personnels comme ceux d’Edmond Baudoin. Ses influences viennent également d’autres univers que celui de la bande dessinée. Son écriture s’inspire de certaines séries télé d’investigation : séries documentaires (comme celles de Jean-Xavier de Lestrade ou comme The Jinx) ou de fiction (comme The Killing ou Broadchurch). Il trouve dans cette forme moderne un écho aux romans feuilletons du XIXe siècle. Il partage avec Laurent Binet, l’auteur du roman HHhH, la volonté de ne pas romancer et le souci de l’exactitude historique. Enfin, Les Damnés de la Commune doivent évidemment beaucoup à Chris Marker et à son film-ovni La Jetée.

Raphaël Meyssan